Coloscopie totale

Définition

C’est un examen endoscopique du gros intestin ou colon. Elle se pratique à l’aide d’un long tube flexible de 1,2 cm de diamètre (coloscope), qui est introduit par l’anus, dont l’une des extrémités porte une petite lampe, qui éclaire le tube digestif, et l’autre est munie d’un oculaire relié à une caméra. Elle dure en moyenne 20 minutes. Elle peut parfois entraîner des douleurs abdominales liées à l’insufflation d’air ou aux manœuvres nécessaires à la progression du coloscope.

Préparation à la coloscopie IZINOVA « splitée »

1. L’arrêt de vos médicaments

Médicament Obligatoire Préférable
Antiagrégants*

Plavix, Ticlid 10 jours
(Cardio)aspirine, Asaflow… Persantine, Aggrenox… 7 jours
Anticoagulants*
Sintrom, Marcoumar… 3 jours
Fraxodi, Innohep 24 heures
Clexane, Fragmin, Fraxiparine 12 heures
Antiinflammatoires non stéroïdiens (AINS)
Brufen, Cataflam, Voltaren… 7 jours
Fer
7 jours

*En accord avec votre médecin traitant, cardiologue ou neurologue. Si ces médicaments ne peuvent être interrompus, l’examen pourra être réalisé, mais sans prélèvements.

2. Les 3 jours précédant l’examen, adaptez votre alimentation :

Vous pouvez mangez « presque » * de tout :
viande, poisson, fromage, œufs, pâtes, pain, riz blanc, …

Vous pouvez également manger des fruits et légumes, mais ils doivent être LISSES (« cuits et/ou mixés et/ou pelés et/ou pressés ») :
potages, compotes, purées, tapenades, coulis, smoothies, jus de fruits frais ou en boite, légumes mixés ou passés à l’extracteur, courgettes bien cuites sans peau ni pépins, pommes de terres pelées, houmous, …

(*) Les seules chose à éviter sont les graines et « cosses », quelques exemples :
maïs, petits pois, haricots blancs ou rouges, lentilles, quinoa, riz complet, graines de cumin, de sésame, de lin, de tournesol, de pavot, pain multicéréales (pain demi-gris avec une fine mouture, …

3. La veille de l’examen

Soupez léger

La préparation se nomme IZINOVA ® :
Achat en pharmacies (prix 13,14€). Comme c’est un produit français, la commande met parfois 7 jours ouvrables et une ordonnance peut être requise qui vous sera remise sur demande.

Préparation :

diluez 1 flacon d’IZINOVA dans 500 ml d’eau fraîche (jusqu’au trait du godet bleu transparent prévu à cet effet). Bien mélanger avec une cuillère.

A 19h : Buvez ½ L de préparation en 30 à 45 minutes : un verre (= 125 ml en 4 grandes gorgées) cul-sec toutes les 10 – 15 minutes (aidez-vous d’une minuterie).

Après chaque verre de préparation, rincer-vous bien la bouche avec 2-3 gorgées d’eau fraîche pour faire passer le goût très salé et prononcé.

A 19h30 – 19h45  : buvez minimum 1 litre d’eau en 30 minutes. Si en cours de soirée, vous ressentez le besoin de boire plus (liquides clairs et translucides comme : eau, jus de pomme, thé clair, tisane), n’hésitez surtout pas à poursuivre l’hydratation.

Les effets suivants seront possiblement observés : nausées, frilosité, troubles de la concentration, fatigue, éructations, bruits et mouvements abdominaux, puis ballonnements, distension abdominale basse et légères crampes. Enfin des selles diarrhéiques puis aqueuses apparaissent en moyenne 2 heures après le début de la préparation.
Prévoyez une crème protectrice anale à appliquer généreusement dès le début des diarrhées afin d’éviter l’irritation (idéalement vaseline ou huile d’amande douce, d’autres crèmes conviennent également : Mitosyl, Inotyol, Néocutigénol, crème Nivéa, …. )

3. Le jour de l’examen

Restez bien à jeûn (hormis liquides clairs et translucides)

3 heures avant l’examen : ½ L de préparation IZINOVA en 30 minutes

2h30 avant l’examen : 1 litre d’eau en 30 minutes, arrêtez de boire 2h avant l’examen

Préparation optimale = selles translucides, jaune clair, comme du vin blanc …

Colon « propre » n’est pas nécessairement « vide » !

Munissez-vous de :

  • ✓ La prescription de l’examen rédigée par votre médecin
  • ✓ Votre carte d’identité et trois vignettes mutuelles
  • ✓ Les résultats de vos examens précédents
  • ✓ La liste de vos médicaments et de vos éventuelles allergies
  • ✓ Votre disque de stationnement !

Déroulement de l’examen

Vous pouvez, si vous le souhaitez, recevoir un calmant en début et/ou pendant l’examen.

Vous êtes installé(e) sur la table d’examen, couché(e) sur le côté gauche. L'endoscope est progressivement conduit sur tout le trajet du côlon, jusqu’au bout de celui-ci, appelé  caecum. A cet endroit, il est parfois indiqué de pénétrer dans l’intestin grêle pour en examiner les derniers centimètres (iléoscopie). Des photos et des biopsies sont réalisées pendant l’examen Si un ou plusieurs polypes sont observés, ils sont enlevés (polypectomie) à l'aide d'une pince (si le polype est petit) ou d'une anse (si le polype est plus gros), et récupérés afin d’être analysés. Ces instruments sont introduit dans l’endoscope-même. Ils sont reliés à un bistouri électrique, ce qui permet d’exciser le polype, tout en cautérisant son pied d’implantation. Si le polype est trop gros, des biopsies du sommet seront réalisées, et une seconde coloscopie sera programmée, généralement sous anesthésie générale, pour le retirer par des moyens techniques spécifiques. Durant l’examen, il vous est conseillé d’émettre des gaz afin de faciliter la progression de l’endoscope et de diminuer la distension abdominale. Au retrait de l’endoscope, le colon est désinsufflé.

Après l’examen

Vous pouvez vous allonger dans la salle de repos, surtout si vous avez reçu un calmant. Il vous est conseillé d’évacuer l’air résiduel insufflé dans votre colon Vous pouvez boire et manger au décours direct de l’examen. Vos médicaments peuvent être repris le jour-même. Si un polype a été retiré, il est préférable que les antiagrégants et anticoagulants soient repris le lendemain. Comme votre colon a été totalement nettoyé, votre transit ne reprendra qu’après 2 à 3 jours. Le résultat vous est donné le jour même et un traitement peut être prescrit d’emblée. Les résultats des prélèvements sont envoyés à votre médecin traitant après quelques jours par courrier postal du laboratoire d’anatomo-pathologie.

Les complications (perforations ou hémorragies) sont rares et apparaissent le plus souvent pendant l'endoscopie ou quelques jours après l'examen. Si dans les jours qui le suivent vous présentez des douleurs abdominales, du sang dans les selles, de la fièvre ou des frissons, veuillez me contacter le plus rapidement possible. Si je suis indisponible ou absente, veuillez contacter votre médecin traitant ou vous présenter au service des urgences de votre choix.

coloscopie-totale
Top